Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander

Lettre d'informations

Myrrhe EFGM

Myrrhe EFGM

Indications**

  • Action remarquable en bains de bouche dans les affections de la cavité buccale et de l’oro-pharynx, aphtes, gingivites, pyorrhée, pharyngites, sinusites, maux de gorge, comme antalgique et cicatrisant, rhume, nez bouché
  • Prévention des ulcères gastriques aux AINS
  • Affections intestinales, diarrhées, colon irritable (avec camomille et charbon de café)
  • Schistosomiase (10 mg/kg pendant 3 à 6 jours) , propriété mise en doute pour un produit commercial
  • Hypercholestérolémie
  • Douleurs diverses

Plus de détails...

4,27 €

Disponibilité : En stock

Nom de la plante

  • Myrrhe du Balsamier, myrrhe

Dénomination latine internationale

  • Commiphora myrrha ssp. (Nees) Engl. var. molmol ou Commiphora molmol, Commiphora abyssinica (Berg) Engl., Commiphora schimperi (Berg) Engl.

Famille botanique

  • Burseraceae

Description et habitat

  • Petits arbres épineux d’Ethiopie, Somalie, Arabie saoudite, Soudan, pouvant attendre 3 à 5 m de hauteur, introduits en Inde, Iran et Thaïlande
  • Branches noueuses, se terminant en angle droit avec aiguilles acérées, feuilles caduques, fleurs rouge-orangé et fruits pointus
  • La myrrhe est une gomme résineuse qui suinte naturellement du tronc, et celui-ci est incisé pour activer l’écoulement

Histoire et tradition

  • Utilisée pour les parfums, l’encensement et l’embaumement, la Myrrhe du Balsamier symbolise la souffrance
  • Elle fut l’un des trois cadeaux apportés par les rois mages à l’enfant Jésus (l'or, l'encens et la myrrhe)
  • Médicament ancestral de l’Egypte ancienne
  • Parfum agréable, camphré, épicé et chaud comme une odeur animale
  • Mythologie : Myrrha, enceinte de son père, fut chassée et trouva refuge en Arabie, Aphrodite changea son corps en arbre et son sang en sève, Adonis naîtra de son tronc, de ses pleurs s’écoulent les larmes de myrrhe
  • Le baume de la Mecque est produit par Commiphora opobalsamum
  • Selon Hérodote (5ème siècle avant JC): " L'Arabie est le seul pays qui produit l'encens, la myrrhe, la casse et .. la cannelle, les arbres portant l'encens sont gardés par des serpents ailés de petite taille et de couleurs différentes."
  • Diodore de Sicile a écrit, dans la seconde moitié du Ier siècle avant J.-C., que " toute l'Arabie exhale un parfum délicat, même les marins en passant par l'Arabie peuvent sentir l'odeur forte qui donne la santé et la vigueur "
  • Depuis l'antiquité, le genre Commiphora, composé de plus de 200 espèces, est exploité comme médicament pour traiter la douleur, es infections de la peau, les maladies inflammatoires, les diarrhées et les maladies parodontales

Parties utilisées

  • Gomme-résine, exsudat de l’arbre qui suinte des fentes de l’écorce de l’arbre, durcit en séchant, prend une couleur rouge-orangée
  • Huile essentielle

Indications**

  • Action remarquable en bains de bouche dans les affections de la cavité buccale et de l’oro-pharynx, aphtes, gingivites, pyorrhée, pharyngites, sinusites, maux de gorge, comme antalgique et cicatrisant, rhume, nez bouché
  • Prévention des ulcères gastriques aux AINS
  • Affections intestinales, diarrhées, colon irritable (avec camomille et charbon de café)
  • Schistosomiase (10 mg/kg pendant 3 à 6 jours) , propriété mise en doute pour un produit commercial
  • Hypercholestérolémie
  • Douleurs diverses
  • Voie externe : traitement des plaies, acné, furoncles, prévention des escarres

Propriétés**

  • Antiseptique, antibactérienne vis-à-vis de Enterococcus , Escherichia coli, Staphylococcus aureus, Pseudomonas aeruginosa, Candida albicans
  • Anti-ulcéreuse, protection gastrique (protège de l’ulcère induit par l’indométacine) par induction de la production de mucus, production de prostaglandines, et par effet antioxydant
  • Astringente, expectorante, hypocholestérolémiante, hypoglycémiante
  • Cicatrisante
  • Antioxydante, protection contre la peroxydation due à l'oxygène singulet
  • Anti-inflammatoire et antalgique (mansumbinone, acide mansumbinoïque, myrrhanol A, myrrhanone B)
  • Analgésique majeur identique aux opiacés (furanoeudesma-1,3-diène, curzarène) qui induit la libération de peptides opioïdes, action sur les récepteurs aux opiacés, antalgique, légèrement anesthésiante
  • Amplifie la réponse immune, induit la libération d’interleukine-6, réduit la sécrétion d’ACTH et de cortisol qui diminuent la réponse immune
  • Anticancéreuse : induction de l’apoptose des cellules tumorales et de leurs gènes (sesquiterpènes) et contrôle de l’angiogenèse (triterpènes)
  • Inhibition de la protéine Bcl 2 surexprimée dans les cellules des carcinomes prostatiques et mammaires
  • Stimulerait la glande thyroïde (?), emménagogue
  • Antiparasitaire

Composition

  • Gommo-oléorésine composée de résines (25 à 40 %) et de gommes (30 à 60 %)
  • Huile essentielle 2 à 10 % à sesquiterpènes : alpha-santalène, béta-santalène, épi-béta-santalène, béta-élémène, béta-bergamotène, béta-farnésène, bisabolène, furanosesquiterpènes (5 à 15 %) : furanoélémanes (curzérénone), furanoeudesmanes, furanogermacranes, eugénol et heerabolène
  • Terpènes : pinène, limonène (dipentène)
  • Triterpènes : mansumbinone, acide mansumbinoïque, myrrhanol A et myrrhanone B
  • Sesquiterpènes : erabolène, cadinène, furanodiène-6-one, metosifuranoguaia-9-en-8-one, T-cadinol
  • Furanosesquiterpènes : curzarène, furanoeudesma-1,3-diène
  • Aldéhydes : cinnamaldéhyde, aldéhyde cuminique
  • Acide acétique, acide palmitique, acide myrrholique, acide alpha-commiphorique, acide béta-commiphorique, acide gamma-commiphorique, acide alpha-arabomyrrhol, acide béta-arabomyrrhol, araboresme

Réglementation

  • Pharmacopée Française liste A (gomme oléo-résine)
  • Activité reconnue par la Commission E allemande

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • L'huile essentielle est cytotoxique mais non génotoxique

**Ces propriétés, indications  tirés des ouvrages ou sites Internet de référence en Phytothérapie.On les y retrouve de façon régulière et pour beaucoup confirmées par des observations en milieu scientifique. Ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité. Consultez votre pharmacien ou votre médecin pour toute médication
-  
-  "L'aromathérapie exactement" par Pierre Franchomme Broché
- "Traité de phytothérapie clinique" de Christian Duraffourd, Jean-Claude Lapraz
- " Traité pratique de phytothérapie " de Jean-Michel Morel
- " phytembryothérapie - L'embryon de la gemmothérapie " de Dr. Frank Ledoux & Gérard Guéniot
- " La Gemmothérapie : Médecine des bourgeons " de Philippe Andrianne
- " La Spagythérapie " de Ceron Toni 
- " Les huiles de fleurs solarisées " docteur Claudine LUU

30 autres produits dans la même catégorie :