Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander

Lettre d'informations

Silice Il y a 2 produits.

Silice

SILICE



Au XVIe siècle, l’alchimiste Paracelse comparait la silice à de la « lumière minéralisée ». Rudolf Steiner, fondateur de l’anthroposophie, estimait que les apports de silice en thérapie étaient primordiaux.

MAIS QUEL EST DONC CE COMPOSÉ ?
Le silicium est un élément chimique, un corps simple, que l’on trouve en abondance dans la nature. On ne le rencontre jamais à l’état pur. Il est toujours associé à l’oxygène pour former de la silice. L’argile verte, remède de base présent dans toute bonne pharmacie familiale, est majoritairement composée de silice.

DES VERTUS MULTIPLES
La silice joue un rôle fondamental dans les processus de formation de tous les tissus. Elle est très impliquée dans la croissance osseuse et dans l’élaboration des cartilages et autres tissus conjonctifs. Par ailleurs, elle est indispensable à une synthèse optimale du collagène. Davantage de collagène est synonyme d’une peau en meilleure santé, plus élastique et moins ridée. La silice est aussi un constituant important de la paroi artérielle, dont elle aide à préserver la souplesse. De plus, elle favorise la croissance et la résistance des ongles et des cheveux. On a également mis en lumière la fonction antioxydante de la silice, ainsi qu’un rôle antitoxique, en tant qu’antidote à l’excès d’aluminium.

L’usage thérapeutique de la silice a confirmé ou révélé d’autres vertus de ce composé, à la fois antidouleur et anti-inflammatoire, activateur métabolique et stimulant immunitaire, anti-sclérotique et adjuvant des traitements chimiothérapiques. Prise par voie orale et/ou utilisée sous forme de compresses ou de gel, la silice accélère la réparation des fractures osseuses, soulage les douleurs articulaires, calme les brûlures, facilite l’élimination de la nicotine et donne des résultats positifs dans les cas de diabète. La liste de ses bienfaits est si longue que la silice a pu apparaître à certains comme une sorte de panacée, si ce n’est qu’elle ne peut pas tout et n’agit pas toute seule dans l’organisme. Il existe ainsi une synergie d’action entre la silice et la vitamine C.