Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander

Lettre d'informations

Bruyère EFGM BIO

Indications**

  • Cystite
  • inflammation de la voie rénale et urinaire

Plus de détails...

4,27 €

Disponibilité : Précommande

Nom de la plante

Bruyère callune ou Bruyère commune, Callune, fausse-bruyère

Dénomination latine internationale

Erica vulgaris L.

Famille botanique

Ericaceae

Description et habitat

  • Sous-arbrisseau tortueux à nombreux rameaux brun-rougeâtres, très petites feuilles sessiles, persistantes, disposées sur 4 rangs longitudinaux
  • Grappes irrégulières de fleurs marcescentes dont la corolle rose est en forme de cloche à 4 lobes
  • Terrains siliceux de toute l’Europe, Afrique du Nord, Asie du Nord-Ouest, Amérique du Nord

Histoire et tradition

  • La bruyère, callune ou cendrée Erica cinerea, était censée dissoudre les calculs urinaires d'après les anciens (Matthiole, rapporté par Cazin )

Parties utilisées

  • Sommités fleuries

Indications**

  • Cystite
  • inflammation de la voie rénale et urinaire

Propriétés**

  • Propriétés antiseptiques urinaires voisines de celles de la Busserole par ses composants et son activité (identiques à celle de la Bruyère cendrée)
    • L’arbutoside y est présent mais en quantité beaucoup plus faible; L’activité serait due à l’arbutoside (ou arbutine) éliminé sous forme de phénol par voie urinaire.
  • Anti-inflammatoire par inhibition de la cyclo-oxygénase et de la lipo-oxygénase (acide ursolique)
  • Les racines possèdent des propriétés inhibitrices de croissance de certains champignons
  • Calmante, activité inhibitrice de la MAO (quercétine)
  • Propriétés photoprotectrices vis-à-vis des rayons UVB en application sur la peau. Cet effet photoprotecteur serait dû à un pouvoir antioxydant et une inhibition d’une enzyme, la caspase 3.

Composition

  • Arbutoside
  • Flavonoïdes (flavones) dérivés de l'apigénine et du kaempférol
  • quercetin 3-(2,3,4-triacetyl-α-l-arabinopyranosyl (1→6)-β-d-galactoside), 5,7-dihydroxychromone, 5,7-dihydroxychromone 7-β-d-glucoside
  • De nombreux composés triterpéniques ont été identifiés dans les cires de la cuticule : acides bétuliniques, ursoliques ; amyrine, cylcoartanol, lupeol, phytostérols…

Mode d'action connu ou présumé

  • L’arbutoside est hydrolysé par les bactéries intestinales avec libération de son aglycone, l’hydroquinone, conjuguée dans le foie, excrétée par voie rénale puis libérée dans les voies urinaires

Formulations usuelles

  • En tisane préparée par infusion (20g/l) dans les infections urinaires : de 3 à 6 tasses de tisane/j (0,5 à 1 litre)
    • Une poignée pour un litre d’eau, laisser bouillir 3 minutes, infuser 10 minutes, boire dans la journée

Réglementation

  • Pharmacopée Française liste A (sommité fleurie)

**Ces propriétés, indications  tirés des ouvrages ou sites Internet de référence en Phytothérapie.On les y retrouve de façon régulière et pour beaucoup confirmées par des observations en milieu scientifique. Ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité. Consultez votre pharmacien ou votre médecin pour toute médication
-  
-  "L'aromathérapie exactement" par Pierre Franchomme Broché
- "Traité de phytothérapie clinique" de Christian Duraffourd, Jean-Claude Lapraz
- " Traité pratique de phytothérapie " de Jean-Michel Morel
- " phytembryothérapie - L'embryon de la gemmothérapie " de Dr. Frank Ledoux & Gérard Guéniot
- " La Gemmothérapie : Médecine des bourgeons " de Philippe Andrianne
- " La Spagythérapie " de Ceron Toni 
- " Les huiles de fleurs solarisées " docteur Claudine LUU

30 autres produits dans la même catégorie :