Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander

Lettre d'informations

Boswellia serrata gel 475mg / gel Boite de 60 gel

Boswellia serrata   gel 475mg / gel Boite de 60 gel

8,06 €

AYUBOSW

Disponibilité : En stock

12 pièces disponibles


Fiche Occidentale :

Nom de la plante

Encens indien, Encens d’Inde, Boswellie, Salaï (Inde)

Dénomination latine internationale

Boswellia serrata Roxb.

Famille botanique

Burseraceae

Description et habitat

  • Grand arbre originaire de l'Inde et implanté également en Afrique du Nord et au Moyen-Orient
  • Différent de Boswellia carterii, son odeur est plus térébinthacée, mais il dégage un excellent parfum à la combustion

Histoire et tradition

  • En Inde, en Chine et en Afrique du Nord, on emploie la résine de boswellie depuis des millénaires
  • Traditionnellement, on faisait brûler la résine de diverses espèces de Boswellia lors de cérémonies religieuses. On dit que la fumée de ces résines induit un état propice à la méditation, à la prière et à l'expérience spirituelle
  • La résine de boswellie fait partie de la pharmacopée officielle de l'Inde et de la Chine. La médecine traditionnelle ayurvédique (Inde) lui attribue des propriétés anti-inflammatoires utiles pour le traitement des douleurs rhumatismales, de l'inflammation du tube digestif et des voies respiratoires ainsi que de diverses affections cutanées. En médecine traditionnelle chinoise, on l'emploie pour traiter les douleurs rhumatismales et menstruelles ainsi que les ecchymoses et autres blessures cutanées
  • Cité par Avicenne dans le "Canon de la Médecine" 

Parties utilisées

  • Sécrétion (oléo-résine) recueillie après incision du tronc

Indications de la plante entière (phytothérapie)

  • Maladies chroniques inflammatoires des articulations , des voies respiratoires, troubles inflammatoires intestinaux, maladie de Crohn et colite ulcéreuse , œdème cérébral péritumoral 
  • Chez les patients atteints de maladie de Crohn prenant de la boswellie (300 mg, trois fois par jour, durant 6 semaines), les symptômes ont diminué de façon notable dans 70 % des cas alors que cette proportion tombe à 27 % chez les sujets du groupe placebo, et 350 mg trois fois par jour pendant 6 semaines, ont entrainé 82 % de rémission (75 % pour la sulfasalazine à 1 g trois fois par jour)
  • Inhibition de la 5-lipoxygénase (intérêt dans la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn)
  • Semble aussi efficace que la sulfasalazine, sans les effets indésirables liés à l'utilisation de cet anti-inflammatoire classique (essais cliniques avec 350 mg, trois fois par jour pendant 6 semaines) 
    • À 1200 mg, trois fois par jour, elle semble aussi efficace, effets indésirables en moins, que la mésalazine (1,5 g, trois fois par jour)
  • Prévention de la fibrose 
  • Asthme , bronchites et PBCO
  • Inhibition de la synthèse des leucotriènes impliqués dans la maladie inflammatoire, et qui interviennent spécifiquement dans la bronchoconstriction
  • Polyarthrite rhumatoïde 
  • Arthrose
  • Par voie externe, acné, infections fongiques et furoncles
  • Activité antivirale vis-à-vis du virus Chikungunya 

Propriétés de la plante

  • Anti-inflammatoire de type non-stéroïdien  testé sur des modèles d’arthrite chronique et œdème à la carragénine (acides boswelliques)
  • Inhibition de la 5-lipoxygénase 
  • Immunomodulant , immunostimulant, stimulation de la prolifération lymphocytaire 

Composants principaux de la plante

  • Acides triterpéniques (acides boswelliques)
  • Glycosaminoglycanes : 4-O-méthyl-glucuronoarabinogalactane
  • Huile essentielle, phénols, gommo-oléorésine
  • Acide uronique, stérols, tanins

Mode d'action connu ou présumé

  • Probable inhibition de la synthèse des leucotriènes
  • Effet anti-inflammatoire des acides boswelliques
  • Il semble que sa combustion libère du transhydrocannabinol, proche parent du tétrahydrocannabinol, substance à laquelle on attribue les vertus psychotropes du cannabis

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Bonne tolérance mais efficacité incertaine dans la prévention des récidives de maladie de Crohn [17]
  • Semble ne pas avoir de toxicité avec 2 grammes par kg de poids corporel chez le rat

**Ces propriétés, indications  tirés des ouvrages ou sites Internet de référence en Phytothérapie.On les y retrouve de façon régulière et pour beaucoup confirmées par des observations en milieu scientifique. Ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité. Consultez votre pharmacien ou votre médecin pour toute médication
-  
-  "L'aromathérapie exactement" par Pierre Franchomme Broché
- "Traité de phytothérapie clinique" de Christian Duraffourd, Jean-Claude Lapraz
- " Traité pratique de phytothérapie " de Jean-Michel Morel
- " phytembryothérapie - L'embryon de la gemmothérapie " de Dr. Frank Ledoux & Gérard Guéniot
- " La Gemmothérapie : Médecine des bourgeons " de Philippe Andrianne
- " La Spagythérapie " de Ceron Toni 
- " Les huiles de fleurs solarisées " docteur Claudine LUU

15 autres produits dans la même catégorie :