Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander

Lettre d'informations

Ginseng EFGM BIO

Indications**

  • l'OMS  confirme l'usage du ginseng comme agent prophylactique et de restauration pour l'amélioration des capacités mentales et physiques, dans les cas de faiblesse, d'épuisement, de fatigue et de perte de concentration et durant la convalescence
  • Ménopause
  • Préparation sportive
  • Syndrome métabolique
  • Maladie de Parkinson

Plus de détails...

8,72 €

Disponibilité : Précommande

Nom de la plante

Ginseng, Panax de Chine

Dénomination latine internationale

Panax ginseng C. A. Meyer = Aralia quinquefolia Decne et Planch.
  • Panax quinquefolius (espèce nord-américaine)

Famille botanique

Araliaceae

Description et habitat

  • Plante herbacée de 30 à 50 cm, vivace par une racine tubérisée de grande taille, de plus en plus ramifiée avec l’âge
  • Feuilles palmatilobées à 5 folioles, en verticilles
  • Ombelles de 15 à 30 fleurs blanchâtres groupées
  • Fruit : petites baies groupées rouge clair
  • Le plus prisé est celui de Corée, puis de Chine et du Viet-Nam (Panax notoginseng Burk.) du Japon (Panax pseudoginseng Wall. = Panax japonicus C. A. Meyer) Araliaceae
  • On utilise aussi Panax quinquefolius L. ou Ginseng américain, non officinal (découvert par le père Lafitau au Canada chez les indiens Mohawk, vers Montréal)
    • La plante, qui était autrefois relativement abondante dans les grandes érablières naturelles du Québec, a aujourd'hui pratiquement disparu. Aux États-Unis et au Canada, le ginseng sauvage est considéré comme une espèce en danger d'extinction et sa récolte est interdite
    • Comparaison de composition et d'effets entre Panax ginseng et Panax quinquefolium

Histoire et tradition

  • La racine passe pour rappeler la forme humaine (anthropomorphe)
  • Utilisée depuis longtemps comme tonique, aphrodisiaque, et pour diminuer la réceptivité aux maladies
  • Mentionné dans des écrits datant de 3300 avant J.-C.
  • Qualifié de “meilleur médicament” dans la plus ancienne pharmacopée de Shen-Nong (496 avant J.-C.)
  • Dans la médecine asiatique il s’agit d’un médicament de prévention (d’après la médecine chinoise fortifie les cinq viscères, cœur foie poumons reins et rate), et renforce le sang
  • La première mention en France est due au père Jésuite Jartoux en 1711
  • Le nom de ginseng vient du chinois “jin seng” qui veut dire “homme-racine”
  • Le caractère anthropomorphe augmente avec l’âge de la plante
  • Panax vient du grec “pana” tout et “axos” cure (qui a donné “panacée”)
  • Le Ginseng blanc officinal coréen provient de plants âgés de 5 à 7 ans, lavés, râclés et séchés au soleil
  • Pour obtenir le Ginseng rouge, officinal au Japon, les racines sont placées dans des paniers, puis soumises à l’action de la vapeur d’eau pendant 1 à 4 H, puis desséchées prennent un aspect corné, rougeâtre
  • Une autre racine, Aralia mandshurica Rupr. et Maxim. Araliaceae possède une activité immuno-stimulante de la phagocytose persistant 70 jours après administration

Parties utilisées

  • Racines : les meilleures sont les plus anciennes, de 5 ans et plus

Indications**

  • La commission E allemande approuve le ginseng comme tonique et la fortification en période de fatigue, de faiblesse, de déclin des capacités de travail et de concentration et en en période de convalescence.
  • La monographie sur les "utilisations démontrées par des études cliniques" de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) ou WHO (World Health Organisation) confirme l'usage du ginseng comme agent prophylactique et de restauration pour l'amélioration des capacités mentales et physiques, dans les cas de faiblesse, d'épuisement, de fatigue et de perte de concentration et durant la convalescence
  • Ménopause
  • Préparation sportive
  • Syndrome métabolique
  • Maladie de Parkinson

Propriétés**

Endobiogenique : Capillaroconstricteur, polyendocrine oestrogenique, androgenique testiculaire. racine riche en vit B1 B2 B12 et A . Peut interferer avec le IMAO
  • Adaptogène : améliore les performances physiques et intellectuelles, augmente la résistance de l’organisme de manière aspécifique
  • Activité sur les hormones du stress chez les femmes ménopausées, amélioration du rapport cortisol/DHEA
  • Immunostimulant
  • Stimulation de l’activité cérébrale via l’hypophyse
  • Action sur le GABA, augmentation du taux sanguin de dopamine, effet dopaminergique , potentialités dans la maladie de Parkinson, active l'activité motrice spontanée pendant la nuit
  • Amélioration de la capacité de mémorisation, stimulation des fonctions cognitives,
  • Neuroprotecteur
  • Anabolisant , améliore les symptômes de la ménopause
    • Les ginsénosides sont susceptibles d'activer divers récepteurs intracellulaires aux stéroïdes
  • Stimulation de la NO synthase au niveau cérébral, vasculaire périphérique, cardiaque et uro-génital
    • L'augmentation de la NO synthase notamment au niveau du corps caverneux, pourrait expliquer la renommée du ginseng comme aphrodisiaque et son usage traditionnel dans l'impuissance
  • Anti-inflammatoire par action sur le TNF-alpha, les polysaccharides de ginseng seraient utilisables même dans les maladies auto-immunes, le polysaccharide augmente l'expression de TNF-alpha et d'IFN-gamma chez rats normaux mais l'abaisse dans la muqueuse intestinale lors d'inflammation
  • Diminution de la perméabilité capillaire dans les inflammations expérimentales , inhibition de l’agrégabilité plaquettaire et de la formation de thromboxane
  • Protection cardiaque, rénale et rétinienne
  • Chez le sportif, augmentation de la capacité d’absorption de l’oxygène, réduction du taux de lactates sanguin, baisse de la fréquence cardiaque, réduction de l'hypersécrétion d'adrénaline par la médullo-surrénale
  • Abaisse le cholestérol et augmente la tolérance au glucose , peut permettre chez le sujet âgé la diminution des doses d’antidiabétiques (action lente à se manifester)
  • Antidiabétique par stimulation de la sécrétion d'insuline et augmentation de la consommation périphérique de glucose , le ginseng fermenté diminue l'hyperglycémie post-prandiale
  • Activité psychosomatique importante
  • Protection vis-à-vis de l'ulcère gastrique

Composants principaux de la plante

  • Hétérosides de triterpènes tétracycliques de la série du dammarane (qui ont les propriétés des saponosides), les ginsénosides Rg1, Rc, Rd, Rb1, Rb2, Ro, Rh (1,5 à 8 % de la racine séchée) ou panaxosides :
    • Protopanaxadiol saponosides Rg3, Rd, Rc, Rb1, Rb2
    • Protopanaxatriol saponosides Rg1, Re, Rg2
  • Polysaccharides (glycanes, peptidoglycanes, amidon, oligosaccharides)
  • Vitamines du groupe B (B1, B2, B12, nicotinamide, acide pantothénique), vitamine C
  • Acides aminés essentiels
  • Stérols, œstrogènes : œstriol et œstrone (?)
  • Huile essentielle à monoterpènes
  • Acides gras

Mode d'action connu ou présumé

  • Action sur le GABA
  • Augmentation du taux sanguin de dopamine
  • Augmentation de la capacité d’absorption de l’oxygène, réduction du taux de lactates sanguin
  • Inhibition de l’agrégabilité plaquettaire et de la formation de thromboxane
  • Stimulation hormonale

Effets indésirables éventuels et précautions d'emploi

  • Peu d'effets indésirables et d'interactions médicamenteuses
    • À posologies élevées : insomnies, nervosité, diarrhées matinales, hypertonie, métrorragies ménopausiques, hypertension artérielle
    • Peut entrainer une gynécomastie chez l’homme
    • Contre-indiqué chez la femme enceinte et allaitante
    • Contre-indiqué chez l'enfant non pubère
    • Déconseillé en cas d'hypertension artérielle non controlée, dans les psychoses
    • Du fait de ses propriétés estrogéniques, éviter sa prescription dans les antécédents de cancers gynécologiques
  • Tératogène chez le rat
  • Interactions médicamenteuses présumées (chaque ginsénoside possède une action sur un cytochrome p450 différent) :
    • Anticoagulants oraux , IMAO, triptans, doute avec la digitaline
  • Entre dans la composition de Soshiho-tang, une préparation de plantes de médecine traditionnelle chinoise ou japonaise, de bonne tolérance (avec Bupleurum falcatum, Pinellia ternate, Scutellaria baicalensis, Zizyphus jujuba, Panax ginseng, Glycyrrhiza uralensis, Zingiber officinale)

**Ces propriétés, indications  tirés des ouvrages ou sites Internet de référence en Phytothérapie.On les y retrouve de façon régulière et pour beaucoup confirmées par des observations en milieu scientifique. Ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité. Consultez votre pharmacien ou votre médecin pour toute médication
-  
-  "L'aromathérapie exactement" par Pierre Franchomme Broché
- "Traité de phytothérapie clinique" de Christian Duraffourd, Jean-Claude Lapraz
- " Traité pratique de phytothérapie " de Jean-Michel Morel
- " phytembryothérapie - L'embryon de la gemmothérapie " de Dr. Frank Ledoux & Gérard Guéniot
- " La Gemmothérapie : Médecine des bourgeons " de Philippe Andrianne
- " La Spagythérapie " de Ceron Toni 
- " Les huiles de fleurs solarisées " docteur Claudine LUU

30 autres produits dans la même catégorie :