Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander

Lettre d'informations

Café vert EFGM

Promotion

Café vert EFGM

Indications**

  • C’est la torréfaction qui donne l’arôme du grain de café avec apparition de centaines de composés
  • Association avec les analgésiques dans la crise de migraine
  • Augmente la libération de catécholamines au niveau du tissu graisseux, qui ont une action lipolytique

Plus de détails...

Promotion -15%

5,24 €

au lieu de 6,16 €

Disponibilité : Précommande

Nom de la plante

Caféier

Dénomination latine internationale

Coffea sp. : Coffea arabica, Coffea canephora Pierre (dont variété robusta et autres variétés)

Famille botanique

Rubiaceae

Description et habitat

  • Originaire des régions montagneuses du sud-ouest de l’Ethiopie
  • Arbuste de 8 à 10 m de haut à feuilles entières, persistantes, coriaces, luisantes
  • Fleurs blanches et odorantes groupées en verticilles à l’aisselle des feuilles
  • Le fruit est une drupe verte qui devient rouge à maturité, renfermant deux graines accolées par leur face plane

Histoire et tradition

  • La caféine est présente dans le Caféier, le théier, le guarana, le kolatier, le maté
  • Le caféier est cultivé par les arabes, introduit en Europe par les Vénitiens (en 1615), il arrive en France par Marseille en 1664, à la Cour en 1669
  • Aucun grain de café ne pouvait être exporté hors des zones sous influence arabe sans avoir été chauffé, donc avoir perdu son pouvoir germinatif
  • Inroduit aux Antilles et au Brésil où il le fut caché dans un bouquet de fleurs, par un officier en témoignage d’affection de la part de la femme du gouverneur de la Guyane Française
  • La légende veut que des bergers yéménites avaient remarqué que leurs chèvres, ayant brouté les fruits rouges du caféier avaient un comportement d’excitation inhabituel ; ils le rapportèrent aux moines du monastère de Chéhodet qui préparèrent une boisson leur permettant de prier sans s’endormir
  • Son nom arabe est qahûa (Fleurentin)
  • Production de plus de 6 millions de tonnes en 1990, deuxième activité commerciale mondiale (légale) derrière le pétrole

Parties utilisées

  • Grain de café vert (graine séchée, privée de son tégument)

Indications**

  • C’est la torréfaction qui donne l’arôme du grain de café avec apparition de centaines de composés
  • Association avec les analgésiques dans la crise de migraine
  • Augmente la libération de catécholamines au niveau du tissu graisseux, qui ont une action lipolytique
  • Indication homéopathique : insomnie avec hyperidéation, hyperesthésie sensorielle, hyperthyroïdie

Propriétés**

  • La caféine est un stimulant cortical et du système nerveux central, facilite l’idéation et l’éveil et diminue la sensation de fatigue
  • Stimule légèrement la fonction rénale
  • Inotrope positive, augmente le débit cardiaque, action vasodilatatrice périphérique légère, diurétique léger
  • Favorise l’idéation
  • à doses fortes : insomnies, nervosité, tremblements
  • Stimule le centre respiratoire bulbaire
  • Les bases xanthiques sont proches de l’adénine et de la guanine, deux constituants essentiels du code génétique
  • Le café et le thé sont les principales sources d’antioxydants en France, sous forme de polyphénols qui contribuent à 48,5 % des apports totaux en antioxydants
    • Les principales sources de polyphénols des Français sont le café (36,9 %), le thé (33,6 %), le chocolat (10,4 %) et les fruits et légumes (7,4 %), avant le vin rouge (7,2 %). Les apports totaux sont de 835 mg/j et augmentent avec l’âge (excepté après 55 ans) source : NutriNet-Santé

Composition

  • Glucides (> 50 %) : polysaccharides
  • Protéines (10 à 12 %)
  • Lipides (10 à 18 %) dont :
    • Saponifiables : glycérides de l'acide palmitique, l'acide oléique, l'acide linoléique, esters et furanoditerpènes (cafestol, kahweol)
    • Insaponifiables majoritaires : stérols, diterpènes, phosphatide, tocophérols, hydrocarbures
  • Bases xanthiques classées dans les alcaloïdes : caféine
  • Autre alcaloïde : trigonelline
  • Alcools diterpéniques : cafestol, kahweol, dérivés kauraniques, estérifiés par les acides gras
  • Acides phénols : acide caféique, acide chlorogénique, acide quinique, autres acides organiques : acide malique, acide citrique, acide oxalique
  • Minéraux : phosphates et sulfates de calcium, magnésium, potassium, sodium

Mode d'action connu ou présumé

  • Les bases puriques peuvent être considérées comme des alcaloïdes

**Ces propriétés, indications  tirés des ouvrages ou sites Internet de référence en Phytothérapie.On les y retrouve de façon régulière et pour beaucoup confirmées par des observations en milieu scientifique. Ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité. Consultez votre pharmacien ou votre médecin pour toute médication
-  
-  "L'aromathérapie exactement" par Pierre Franchomme Broché
- "Traité de phytothérapie clinique" de Christian Duraffourd, Jean-Claude Lapraz
- " Traité pratique de phytothérapie " de Jean-Michel Morel
- " phytembryothérapie - L'embryon de la gemmothérapie " de Dr. Frank Ledoux & Gérard Guéniot
- " La Gemmothérapie : Médecine des bourgeons " de Philippe Andrianne
- " La Spagythérapie " de Ceron Toni 
- " Les huiles de fleurs solarisées " docteur Claudine LUU

30 autres produits dans la même catégorie :